Réussir ensemble « la ville collaborative »

http://www.latribune.fr/regions/smart-cities/reussir-ensemble-la-ville-collaborative-524066.html
A l’occasion du Forum Smart City du Grand Paris, organisé par La Tribune les 26, 27 et 28 novembre prochains à l’hôtel de ville de Paris, experts, politiques et entrepreneurs ont pris la parole dans un numéro spécial consacré à la ville intelligente. Pour Guy Mamou-Mani, nous pouvons tous devenir des citoyens pleinement impliqués dans le développement de notre cité.

Alors que se développent tous les jours un peu plus les pratiques collaboratives (voitures partagées, échanges d’appartements, repas « maison » à emporter, etc.), nos villes semblent se rapprocher d’une « vision idéale » de la cité, une ville partagée mieux possédée par tous. Une ville dans laquelle les citoyens peuvent voter pour un budget, circuler avec des véhicules communs signalés dans une application, indiquer des travaux à effectuer en deux clics. Ces nouveautés peuvent d’ailleurs conduire beaucoup plus loin, si notre nouvelle ville réussit à emporter l’adhésion des citoyens pour devenir « une ville collaborative ».

Bien sûr, ces pratiques ne font pas que des heureux, elles bousculent les habitudes mais aussi les modèles économiques, comme l’illustre l’interdiction d’UberPOP en France. Elles font craindre une remise en cause des fondamentaux de la société.

Cocréer la ville nouvelle

Et pourtant, quelles opportunités sont devant nous ! Non seulement de nouveaux services, de nouveaux commerces apparaissent tous les jours et font de chacun de nous un entrepreneur, mais encore nous pouvons tous devenir des citoyens pleinement impliqués dans le développement de notre ville, pour des espaces adaptés à nos besoins.

Tous autant que nous sommes, personnes âgées, en situation de handicap, femmes, hommes, urbains, ruraux, nous nous devons de participer à cette nouvelle économie, permise par le numérique, pour ne pas en devenir les oubliés mais surtout pour cocréer une nouvelle ville, pour la réinventer, pour la collaborer. Les nouvelles méthodes nous permettront d’expérimenter pour reprendre possession de nos quotidiens.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *